logo



PROtestants et FILmophiles

PROmouvoir les FILms dont la qualité artistique et humaine aide à la connaissance du monde contemporain


ACCUEIL - QUI SOMMES-NOUS ? - ACTIVITES - PUBLICATIONS - GROUPES - CRITIQUES DE FILMS - RADIO - EN SALLE - FESTIVALS






Voir la page du festival sur le site d'Interfilm

Membres du jury œcuménique 2020
Archive

25ème Schlingel, festival international du film pour enfants et adolescents à Chemnitz

10 - 17 octobre 2020

ff-schlingel.de

C’est la cinquième année qu’un jury œcuménique a décerné des prix lors du Festival international SCHLINGEL du film pour enfants et adolescents à Chemnitz. Ainsi INTERFILM, l’organisation majoritairement protestante pour le cinéma, et SIGNIS, l’organe mondial de communication de l’Eglise catholique, renforcent leur engagement pour le film de jeunesse.

le voyage du prince

© festival Chemnitz 2020

réalisé par Jean-François Laguionie, Xavier Picard (France / Luxembourg, 2019)

A travers des paraboles, ce film d’animation plein d’intelligence tout en étant divertissant, réussit avec beaucoup d’empathie à raconter des histoires de différentes civilisations et façons de vivre. Il invite à questionner la position de l’homme au sommet de la création à partir d’une perspective autre. Il peut faire réfléchir toutes les génération sur des valeurs éthiques universelles.

Synopsis

Tom, un garçon-singe de onze ans, vit au pays des Nioukos. Un jour, il trouve sur la plage un vieil homme blessé. Surpris par cet être curieux qui ne ressemble pas à ce qu’il connaît, il l’amène à la maison chez ses parents qui travaillent comme scientifiques et examinent l’étranger attentivement. Ils se rendent compte qu’il s’agit d’un être de haut rang d’une civilisation étrangère : le prince Laurent, roi de Laankos. Il éveille d’abord la curiosité des gens de Nioukos qui se révèle cependant rapidement néfaste pour le prince. Sa physionomie différente n’est pas acceptée au sein des singes devenus hommes qui ont adopté une vie urbaine et se sont éloignés de plus en plus de leur nature. Finalement le prince doit fuir avec Tom pour échapper à une catastrophe. Cette aventure se révèle au final comme une chance de découvrir une façon de vivre complètement nouvelle, en harmonie avec la nature.

Sestrenka (Petite soeur*)

© Festival Chemnitz 2020

réalisé par Alexander Galibin (Russie, 2020)

Le film nous amène avec sa structure classique dans un village isolé de la Bachkiri vers la fin de la deuxième guerre mondiale. Les jeux du petit Jamil âgé de 6 ans reflètent l’époque et son désir de revoir son père revenir du front. L’accueil chaleureux de la petite orpheline Oksana, craintive et timide, traduit une image intense d’amitié, de confiance, de responsabilité et d’espoir. Le jeu des deux jeunes protagonistes est remarquable.

Synopsis

Jamil vit avec sa mère et sa grand-mère dans un petit village de la Bachkiri. Agé de tout juste 6 ans, débrouillard et sûr de lui, il aide sa famille. Il attend impatiemment le retour de son père de la guerre. Il aimerait bien être un héros, lui aussi, dans le combat contre les nazis. Avec son meilleur ami Marat il fomente des plans de rejoindre ensemble le front pour aider leurs pères. Mais d’ici là, Jamil doit se contenter des lettres qui arrivent parfois par la poste. Un jour, sa mère s’en va loin dans la ville et revient avec une fille inconnue. La petite Oksana, peureuse et timide, ne dit pas un mot et préfère rester à la maison où elle se sent en sécurité. Patiemment et avec beaucoup d’empathie, Jamil essaie d’enseigner sa langue à Oksana et de l’amener à jouer avec lui. Avec le temps, sa « petite sœur » s’ouvre petit à petit. La guerre est enfin finie, mais le père de Jamil ne revient pas. Jamil apprend finalement la vérité amère sur les origines d’Oksana.

Mentions légales

Siège social, 40 rue de Las Sorbes, 34070 Montpellier

Secrétariat national, 390 rue de Font Couverte Bât. 1, 34070 Montpellier
04 67 41 26 55 - secretariat@pro-fil-online.fr

Contact