Logo de protestants.org
Cinéma

Cette rubrique est présentée par Pro-Fil

logo   

Valérian et la Cité des Mille Planètes

(France, 2017, 2h18, science-fiction)

Réalisation : Luc Besson - Scénario : Luc Besson, d’après la bande dessinée de science-fiction de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières - Compositeur : Alexandre Desplat - Photo : Thierry Arbogast - Montage Julien Rey - Son : Stéphane Buchner - Production : EuropaCorp - Distribution France : Europa Corp Distribution
Interprétation : Dane DeHaan (Valérian), Cara Delevingne (Laureline), Clive Owen (le commandant), Sam Spruell (le général), Rihanna (Bubble) , Ethan Hawke (Jolly) ainsi que la légende du jazz Herbie Hancock (ministre de la Défense).
Auteur :

Né en 1959 à Paris, Luc Besson est un réalisateur, producteur et scénariste français qui s’est installé à Los Angeles en 1997. Avec son style proche des clips publicitaires et sa vraie singularité, il a réalisé Subway (1985), Le Grand bleu (1988), Nikita (1970), Léon (1994), Le cinquième élément (97), Jeanne d’Arc (99), Lucy (2014). A la tête d’EuropaCorp, il a produit des séries comme Taken. Il est aussi à l’origine de la Cité du Cinéma et de l’école de la Cité, à Saint-Denis.

Résumé :

Au 28ème siècle, Alpha, la cité des mille planètes, accueille plusieurs millions d'individus, d’âges et d'espèces divers, venus des quatre coins du cosmos et qui vivent en harmonie. Mais un danger vient de la planète des humains et le commandant Arün Filitt charge deux agents spatio-temporels, Valérian et Laureline, de réduire cette menace.  

Analyse :



Avec un budget colossal et quelque 2.700 effets spéciaux, cet ‘opéra de l’espace’ de Luc Besson est d’abord un hommage à la bande dessinée de science-fiction née en 1967 dans Pilote et qui comporte une vingtaine d’albums. Après un prologue dans l’univers paradisiaque des Pearls, créatures d’une grande beauté, longilignes et pacifistes, on est vite pris dans le tourbillon intergalactique, auquel nous convie le vaisseau spatial des deux héros. Ils traversent toutes les époques et toutes les galaxies…tout en parlant amour et futures vacances. Une musique prenante et variée, un rythme soutenu, des décors ébouriffants…le film emporte et captive avec des plongées haletantes dans le gouffre cosmique et les années-lumière, des poursuites inquiétantes à travers les systèmes solaires, les univers parallèles et les créatures bizarres. Le scénario, à la fois simpliste et résolument féministe, est porté par Valérian et sa collègue et compagne Laureline. Cette aventurière très bessonienne, jouée par l’ancien mannequin Cara Delevingne, n’a rien d’une femmelette et elle défoule sans complexe son agressivité sur trois trolls minables : elle est avant tout indépendante et l’égale de son compagnon masculin. Ce dernier (Dane DeHaan, doublé en français par Xavier Dolan) est plutôt un anti-héros, dilettante et pas gagneur pour un sou: son art de se mettre dans des situations difficiles le rend sympathique. La chanteuse Rihanna incarne une magnifique danseuse capable de changer d’apparence. Ce blockbuster aux dialogues des plus vides ne permet guère d’éprouver de véritables émotions et il est surtout un spectacle : un grand son et lumière, tourné pendant six mois dans l’immense Cité du Cinéma et très réussi sur le plan esthétique.

Françoise Wilkowski-Dehove